Triumph s’attaque au marché indien

Triumph s’attaque au marché indien

4 732

Armé de ses traditions et de sa solide base de produits récents reconnus unanimement pour leur qualité (Street Triple, Speed Triple, Daytona, Rocket 3…), Triumph a décidé d’entrer dans le marché indien (l’Inde représente un marché énorme : en 2010, plus de 9 millions de motos y ont été vendues, dont 42 % d’une cylindrée supérieure à 125cm3.), marchant ainsi sur les traces de BMW, Ducati et Harley Davidson qui se sont récemment lancé dans l’aventure indienne.

Afin de mettre toutes les chances de leur côtés, les dirigeants de Triumph ont décidé de recruter un manager de choc, Ashish Joshi qui revendique tout de même 16 ans d’expérience, notamment chez Royal Enfield, spécialisé dans le développement des marchés asiatiques et européens.

« L’Inde est un marché clé pour le développement de Triumph et l’opportunité d’intégrer le gigantesque marché asiatique a été soigneusement évalué avant d’y lancer dès l’année prochaine. La nomination d’Ashish Joshi à la tête de ce projet est un signal clair sur le sérieux de nos intentions et notre détermination. » Voici en substance ce qu’a déclaré Nick Bloor, PDG de Triumph Motorcycles au Royaume-Uni.

Ce seront à priori 6 à 8 modèles de la gamme qui seront importé dès 2012, en particulier les modèles d’une cylindrée inférieure à 800cc à cause de soucis d’homologation.

TAD recherche donc un traducteur franco-indien pour également conquérir ce nouveau marché !

4 COMMENTAIRES

  1. Un traducteur franco indien ? Gag !! vu qu’il y a 23 langues officielles le plus simple sera peut être de trouver quelqu’un qui parle anglais ?

  2. […] En dépit de la crise et de la morosité ambiante, J.L. Mars insiste sur le fait que le secteur Recherche et Développement de Triumph marche à plein régime avec une progression de 30% sur les 3 dernières années, ce qui nous fait 200 ingénieurs qui planchent sur nos futures anglaises. Alors oui, Triumph va bien, Triumph est ambitieux. Et cela se précise avec la confirmation de l’entrée sur les marchés brésiliens, argentins et indiens dès 2012. Cela semble être la priorité à court terme de la marque, mais j’avais déjà abordé ce sujet dans ces articles évoquant de probables nouveaux modèles destinés à ces marchés émergents, ou l’implantation en Indes. […]

Répondre