L’Aventure en grand

1 COMMENTAIRE

  1. Vu la taille du pilote, la moto est petite ; apparement deux radiateurs pour laisser du débattement à la roue AV ; bizarre aussi la sortie d’échappement, visibles, deux tubes en un juste après la sortie moteur ; quant au carter droit je laisse juges les propriétaires de 675. Selon moi, c’est une sorte de 800 GS ( gabarit, chaine ) utilisant le 675. Pour le reste c’est compliqué, Triumph a souvent dévié de ses standards et de façon un peu incohérente ( 1600 Thunder, course moteur du Speed plus longue qu’un 865 twin, sans parler du 2300, bref beaucoup d’argent pour developper des motos à faible vente. Triumph a voulu ratisser large, c’est pour ma part une erreur que ne commet pas Harley, voir Ducati en capitalisant sur leur passé technologique, quelqu’il soit. Si c’est une trail qu’annonce T pour demain, ce sera un flop encore, dans l’imaginaire collectif un trail a un, voir deux cylindres, pas plus. En 10 ans, Triumph n’a jamais proposé de gamme qui se tienne, comme pour bruler les étapes par rapport aux autres constructeurs. Toujours est-il que j’admire Triumph et son patron d’avoir construit en si peu de temps de si belles machines, d’avoir essuyé le malheur d’un incendie d’usine et rebombit de cette façon. Pour plus tard, un speed radical même avec le vieux 1050, des classiques longue course plus coupleux ( j’ai eu aussi un W650) et avec le budget de 1600 et 2300 ratés, de vrais motos qu’on garde. Beaucoup recherchent d’anciennes mostro pour rouler, bricoler etr améliorer, l’existence d’une entreprise n’est pas uniquement dans ce qu’elle crée, mais dans ce qu’elle laisse. Bravo Mr. Bloor. Et bon courage !

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.