Triumph Adventurer – 1996 à 2001

Triumph Adventurer – 1996 à 2001

Triumph Adventurer, millésime par millésime

Lancement en 1996 :
L’Adventurer apparaît en 1996 dans la gamme Triumph. Elle est conçue à partir de la Thunderbird, mais à la sauce custom :
– partie arrière de cadre modifiée,
– selle monoplace,
– garde-boue arrière type Custom.

L’adventurer ne sera presque pas modifiée tout au long de sa carrière, à part les coloris.

Millésimes 1998 :
Voici les seuls changements :
– rampe de carbus Keihin en remplacement des Mikunis.
– amortisseur arrière Showa en remplacement du combiné Kayaba.

Présentation du modèle

En 2001 :
« Démarrez, prenez le guidon et partez « cruisez » vers un monde où le temps n’a aucune emprise sur vous.
Un coup d’œil suffit à vous indiquer tout ce que vous avez besoin de savoir à propos de la plus « easy rider » de nos classiques.

L’Adventurer est élégamment stylée et sa finition est irréprochable. Son allure authentique est le reflet d’un vrai cruiser Triumph. Cette moto a été conçue aussi bien pour être admirée que pour être conduite.
En son cœur, un groupe moteur trois cylindres à refroidissement liquide de 885 cm3 dont le généreux couple à mi-régime est parfaitement adapté au style cruiser.

Le cadre est conçu pour une maniabilité précise et légère. La position de conduite, confortable, contribue à faire de l’Adventurer la moto idéale pour admirer et goûter les plaisirs d’une conduite cool tout en profitant du paysage.

Comme toute Triumph, l’Adventurer est dotée d’excellents freins et d’une qualité de construction irréprochable.
L’Adventurer possède une vaste gamme d’accessoires qui autorise une totale customisation de la moto.
Un kit de bridage est disponible, conforme à la réglementation de l’union européenne du permis catégorie A (jeune permis /34 cv). »

Mais aussi :

« C’est avec l’Adventurer que Triumph se positionne en 1996 sur le marché en pleine effervescence des choppers et cruisers, tout en appliquant sa stratégie modulaire.

L’Adventurer 900 est dérivée de la Thunderbird 900, avec un moteur « relooké » qui dégage quand même 67 chevaux. Des panneaux latéraux chromés, un garde-boue arrière porteur dans le même style et un guidon haut complètent les modifications extérieures.

Pour ceux qui tiennent toutefois à transporter un passager, il existe dans la gamme des accessoires une sorte de coussin supplémentaire et même une longue selle biplace. Le guidon haut peut être remplacé par un modèle plus bas disponible en option.

Les deux pots d’échapppement – écologie oblige – sont équipés de catalyseurs non réglés. « 

Coloris

coloris_triumph_adventurer_2 coloris_triumph_adventurer

Galerie photos

Caractéristiques techniques Triumph Adventurer

Moteur
  • Moteur : 3 cylindres en ligne DOHC à refroidissement liquide
  • Cylindrée : 885 cm3
  • Alésage x Course : 76 x 65 mm
  • Compression : 10 à 1
  • Alimentation : 3 carburateurs MIKUNI à boisseau plat de 36mm. (KEIHIN à partir de 1998).
  • Allumage :
Transmission
  • Transmission primaire : Par pignons
  • Transmission secondaire : Par chaîne à joints toriques type en X
  • Embrayage : Multi-disques à bain d’huile
  • Boîte : 5 rapports
Partie cycle
  • Cadre : Structure en acier à haute résistance
  • Bras oscillant : Classique en alliage d’aluminium
  • Roue avant : 36 rayons – 18 x 2,5 pouces
  • Roue arrière : 40 rayons – 16 x 3,5 pouces
  • Pneu avant : 110/80 R 18
  • Pneu arrière : 160/80 R 16 ou 150/80 R 16
  • Suspension avant : Fourche 43 mm avec ressorts à triple pas
  • Suspension arrière : Mono-amortisseur réglable en précharge
  • Frein avant : Mono disque 320 mm, étrier à 2 pistons
  • Frein arrière : Mono disque 285 mm, étrier à 2 pistons
Dimensions
  • Longueur : 2170 mm
  • Largeur : 750 mm
  • Hauteur : 1290 mm
  • Hauteur de selle : 750 mm
  • Empattement : 1550 mm
  • Angle de braquage : 30° / 130 mm
  • Poids à sec : 225 Kg
  • Réservoir : 15 litres
Performances
  • Puissance max : 70 CV à 8000 tr/min
  • Couple max : 7.2 mkg à 4800 tr/min

ARTICLES SIMILAIRES

AUCUN COMMENTAIRE

Répondre