Face-à-face : Triumph Street Triple / Aprilia 750 Shiver

Face-à-face : Triumph Street Triple / Aprilia 750 Shiver

1 956

En chaussant les excellentes gambettes sportives de sa demi-soeur Daytona, la Triumph 675 Street Triple, affublée d’un « R » de circonstance, chasse ses derniers complexes pour viser de plus gros gibiers. L’Aprilia Shiver, forte d’une cylindrée supérieure, est ainsi la première à pâtir de l’insolente petite anglaise, particulièrement affûtée dans cette déclinaison. Une véritable leçon.

La suite sur moto-revue : http://motorevue.com/site/face-a-face-triumph-street-triple-aprilia-750-shiver-36153.html

1 COMMENTAIRE

  1. Bonjour, je ne suis pas inscrit sur votre site et le comble je possède une shiver 2009.  J’ai 40 ans et mesure 1m85.La street est petite pour moi, mais c’est indéniable c’ est une moto fabuleuse. Mais la shiver a quelque chose, un caractère, avec ses défauts. Dés sa naissance, elle est mal née et les journaleux l’ont déscendu en flèche. La petite firme de Noale essaye de faire ce qu’elle peut face à de grands constructeurs même si Aprilia est sous le drapeau de Piaggo. Pourtant Aprilia fait des machines fabuleuses. je ne vous parle de la RSV4, sans commentaires. Sur cela, je ne cherche pas d’excuse mais chaque motard trouve son destrier à ses envies et son désir.
    Bonne route à chacun et apriliavement votre

Répondre