Triumph Speed Racer par Impoz

Triumph Speed Racer par Impoz

Vous l’avez peut-être déjà aperçue sur BikeEXIF ou dans l’hebdo numéro 1957 de Moto Journal, et bien voici la Impoz Speed Racer en grand format sur TAD avec toutes les photos et une petite interview de son concepteur, Impoz, alias Benjamin Blanchard.

Qui es-tu ? Quel est ton parcours ?
« Je suis Benjamin Blanchard, alias Impoz : mon agence de design produit et graphisme. Vous pouvez me retrouver et suivre mon travail sur Facebook en cliquant ici.
J’ai un BTS design produit et une licence management de projet, ce qui m’a amené à créer rapidement un shop de location de vélos US avec des choppers, cruisers sur Fréjus. En 2009, on a réussi à éditer la licence Baseball USA pour faire une série de casque moto (Casque Fashion). »

Est-ce ta première préparation ?
« Je suis passé par des préparations de scooter, de vélos, ou des petites prépas motos,…
En 2009, j’ai sorti une Ducati Monstro de 1994, la « Street Racer – M –  » comme un avant-projet à la Triumph : un aboutissement du concept.
Aujourd’hui mon but est de concevoir des motos où le pilote fait corps avec sa machine. J’aime que les gens s’interrogent, restent devant sans voix, que cela vous plaise ou (parfois) non. »

Toi et Triumph, depuis quand date votre histoire ?
« Depuis tout jeune, j’aime les motos à sensation et à histoire, donc Triumph en fait partie ! Mais je n’ai pu avoir ma première Triumph qu’avec cette Speed, après des passages chez Ducati, Harley, Buell, Honda Dax, … »

D’où t’es venu l’inspiration de cette Speed Racer ?
« La meilleure réponse serait : si je le savais cela serait formidable !
Non, mes créations viennent comme des flashs quand je vois des objets, je les observe, les assimile rapidement et mon cerveau interprète différemment, alors quand j’ai vu cette Speed Triple, la base s’est imposée d’elle-même. Je savais ce que je voulais faire ; aller au bout du concept minimaliste, procurer un maximum de sensation au pilote, et ce autant au niveau du dessin, du design, de l’ergonomie que de la peinture. »

Quelles sont les modifications et travaux effectués ? Combien de temps ? Quelles difficultés as-tu rencontré ?
« Et si on parlait de ce qui est stock, cela serait plus rapide, (je vous laisse voir vous même). D’entrée de jeu, j’ai tout enlevé (0 jour et 0 km).
Un an de boulot, et beaucoup de difficultés, oui vraiment beaucoup… Je crois que quand on fait cela, on ne peut pas y échapper. J’ai craqué par moment !
Quand je pense à la peinture et sa matière, une larme pourrait encore me venir, ou même les gardes-boue, cela parait simple mais il m’a fallu 4 moules pour y arriver (oui à partir du pneu c’est délicat). J’en passe comme : le câblage (pour virer les commandes du guidons), les ajustements au millimètre, la position de conduite,…
C’est bien d’être perfectionniste et de tout faire en carbone, mais dans un petit atelier restreint… »

Quels sont tes futurs projets ?
« J’ai une autre interprétation à faire de la Speed 2011, alors pourquoi pas rester chez Triumph pour le moment, d’ailleurs l’envie d’attaquer la nouvelle est de plus en plus forte. »

Avant de regarder cette petite vidéo montrant la Speed Racer en 360°, n’hésitez pas à visite le facebook d’Impoz, et surtout cliquez sur J’aime !


Speed Racer by Impoz – 720° par onepoz

NB : Venez découvrir en exclusivité chez Road Spirit une prépa hors du commun
Oubliez toutes vos idées reçues
La Speed Racer : une moto, un concept, de l’art.

Grand merci à Impoz pour sa confiance et sa disponibilité. Bonne route à lui en attendant de reprendre de ses nouvelles sur TAD !

2 COMMENTAIRES

  1. Sublîme. Sublimissime, même.
    Woaw et re-wooooaaaaaw.
    Elle m’avait (méga-)tapé dans l’oeil avec l’article de MJ, mais là…. Roooh.
    Grandiose, quel boulot.
    Je suis sur le cul.

  2. Félicitations!
     travail excellentissime! cette Speed est du pur art! dites moi Benjamin,ca ne vous dirait pas d’aller bosser chez Triumph? Car je pense qu’actuellement ils auraient grand besoin de votre talent!…On dirait un gros Monster,ah,ah!…Mais elle est superbe! vraiment! sauf que je l’aurais bien vue avec les feux d’origine peint en noir….

Répondre