Triumph Bonneville T214 2015

Triumph Bonneville T214 2015

Triumph Bonneville T214 2015

Cette Triumph Bonneville T214 est édition limitée célébrant le record de vitesse établi par Johnny Allen en 1956 sur les lacs salés de Bonneville Salt Flats aux États-Unis.

– Commémore 100 ans de tentatives de records de vitesse à Bonneville

– Peinture spéciale reprenant les couleurs de la fameuse « Texas Cee-Gar » de Johnny Allen

– Production limitée à 1 000 unités numérotées individuellement

Disponibilité immédiate en concession, tarif de 10 190 €.

Présentation officielle

L’édition limitée Bonneville T214 célèbre les performances du pilote texan Johnny Allen et de son fameux « cigare » propulsée par un moteur Triumph, à bord duquel il établit en 1956 le premier d’une série de records de vitesses sur le lac salé de Bonneville Salt Flats, avec un une vitesse de 345 km/h.

La « Texas Cee-Gar », un engin propulsé par le moteur de la Triumph Thunderbird 650 alimenté au méthanol et logé dans un fuselage, fut construite par le pilote de ligne J.H. « Stormy » Mangham, ainsi que Jack Wilson, concessionnaire et préparateur à Fort Worth, intronisé au Panthéon des motards en 2001, et pilotée par le légendaire pilote texan Johnny Allen.

Le 6 septembre 1956, les officiels de l’AMA et de la FIM homologuent le record mondial de vitesse absolue à moto établi par Allen, avec 345 km/h. Le nom de la désormais classique Triumph Bonneville de 1959 rend hommage aux efforts déployés par l’équipe de la Texas Cee-Gar pour établir ce record.

Ce record de 345 km/h tient jusqu’en 1962, lorsque Bill Johnson établit un nouveau record à 361,33 km/h, à bord de la fusée roulante Dudek à moteur Triumph alimenté au nitrométhane.

La nouvelle Bonneville T214 édition limitée, dérivée de la T100 Black, rend hommage à cet extraordinaire record de vitesse. Les coloris Caspian Blue et Pure White peints à la main sont associés au drapeau à damier rouge et blanc en référence à la Texas Cee-Gar de 1956. Le garde-boue avant bleu arbore le même motif à étoile blanche qui ornait la pointe de la fameuse fusée roulante. Le garde-boue arrière court associé à la finition noire des jantes, du guidon et des ressorts de suspension arrière renforcent le look authentique, auquel s’ajoute la surpiqûre rouge de la selle et le feu avant plus compact.

Avec une production limitée à 1 000 exemplaires dans le mode, chacun numéroté individuellement, le tarif de la T214 sera dévoilé prochainement.

Caractéristiques Techniques

MOTEUR

  • TYPE : Bicylindre parallèle calé à 360°, à refroidissement par air à double arbre à cames en tête
  • CYLINDRÉE 865cm3
  • ALÉSAGE 90 mm
  • COURSE 68 mm
  • ALIMENTATION Injection électronique séquentielle multipoint avec SAI
  • ÉCHAPPEMENT Collecteurs en inox, double silencieux chromés
  • TRANSMISSION FINALE Par chaîne à joints en X
  • EMBRAYAGE Multidisques à bain d’huile
  • BOÎTE DE VITESSES Boite 5 vitesses
  • CAPACITÉ D’HUILE 4.5 Litres

CHÂSSIS

  • CADRE Berceau d’acier tubulaire
  • BRAS OSCILLANT Bras oscillant en acier
  • ROUE AVANT Alliage d’aluminium coulé, 36 bâtons, 19 x 2.5
  • ROUES ARRIÈRE Alliage d’aluminium coulé, 40 bâtons, 17 x 3.5
  • PNEU AVANT 100/9019
  • PNEUS ARRIÈRE 130/80 R17
  • SUSPENSION AVANT Fourche KYB de 41 mm, course de 120 mm
  • SUSPENSION ARRIÈRE Double amortisseur KYB à ressorts chromés avec précharge réglable, débattement de 106 mm
  • FREINS AVANT Simple disque de 310 mm avec étrier flottant Nissin à 2 pistons
  • FREIN ARRIÈRE Simple disque de 255 mm avec étrier Nissin à 2 pistons

PERFORMANCES

  • PUISSANCE MAXIMALE 68CV @ 7500 Tr/mn
  • COUPLE MAXIMAL 68NM @ 5800 Tr/mn

ARTICLES SIMILAIRES

12 COMMENTAIRES

  1. Bon, comment résumer mon avis sur ces  »nouvelles » Bonneville. Impression mitigée : des nouveaux coloris, des accessoires piochés dans la gamme. C’est pour nous faire patienter, en attendant une vraie nouvelle Bonnie ? Qui aurait une augmentation de cylindrée, plus de couple, plus légère ? J’ai un doute. Je pense que les vrais préparateurs de Bonnie ne sont pas au chômage, et c’est tant mieux.

  2. j’adore les Bonneville tous modèles ,mais pourquoi ces garde boue en plastic qui font tache et qu’on est obligé de changer le jour même de l’achat pour de l’alu ou du chrome ,Triumph devrait au minimum proposer des métal en option ,que pensez vous de l’idée ,ça ne coûterait rien a la firme et ça anoblirait le roadster le plus apprécié au monde !

  3. Encore une resucée d’un modèle déjà vu et revu, on pioche dans la banque d’organes comme le fait HD avec son Sport mais j’espérais un peu plus comme beaucoup je pense. Tant pis, Bonnie est finie et à mon gout à présent ( jantes alu, guidon, pot, amortisseurs et fourche durcie, des pièces refaites en alu, etc…)C’est toujours une enclume mais je l’aime et elle me suffit amplement. Seul l’argent que j’y ai mis m’ôte toute envie de la vendre un jour et donc de la remplacer, une autre lui tiendra compagnie c’est sur, peut-être un triple 800 dans un cadre de street….

  4. Bien le bonjour Denis, ça fait un bail. Content de voir que ta Bonnie a évoluée. Une petite photo sur le forum ? Toujours nostalgique du triple on dirait. Ceci une triple 800 dans un cadre de street, je vote pour. Mr Triumph pourrait peut être t’écouter un peu.

  5. C’est con mais j’ai vendu mon speed parce qu’elle me dépassait, j’pouvais pas rouler cool avec et j’avais pas le bagage et puis aussi ce son de turbine qu’on retrouve dans les autres triples de la marque, ça plait mais je m’y suis jamais fait, une moto ça gronde, ça pète , ça vrombit, mais quand ça siffle j’aime moins, c’est lancinant à la longue. Dans un autre registre et au sujet de bécanes moins « historiques », j’ai essayé une MT07 par hasard, c’est bizarre et torturé mais une fois parti c’est un vélo, un vrai bon moteur, bon, d’occase dans quelques années ça vaudra des clous mais comme deuxième brêle c’est tentant, y’a pas vol et c’est bien fini, les japs n’ont rien inventé, ils n’ont pas racheté leur histoire coups de rétrobobo et ils bossent, ils travaillent à nous donner des trucs marrants et pas trop cher. A méditer…
    Autre moto essayée ces derniers temps, une 700 GS, j’aurais jamais d’allemande ( un principe à la con) mais je rate un sacré truc là aussi. A propos, que pensez-vous du Scrambler Ducat ?

  6. Moi j’ai gardé mon speed (le vrai , à phares ronds). C’est vrai aussi que les acquéreurs ne se bousculent pas. Bref. Je partage ton point de vue Denis au sujet de cette moto, concernant le fait que l’on a du mal à rouler cool, bien que le moteur accepte tout style de conduite (un des atouts du 3 pattes). Perso je roule le plus souvent près de la zone de couple maxi (= donc pas trop vite). Contrairement au 675, le 1050 ne siffle pas, et avec les pots Arrows mon speed sonne bien. Une Bonnie bien améliorée me tente toujours because l’âge… Passons au Scrambler Ducat. J’aime bien la ligne générale, et je trouve que Ducati a poussé le concept bien plus loin que Triumph. Là encore, je pense que c’est une bonne base pour les préparateurs. Faudra voir de visu, les couleurs proposées et…le prix.

  7. La frilosité de Triumph fait peine à voir. Après l’annonce de 3 Bonnies faites de bric de broc à coups de bouts d’histoire, la marque lancerait pour l’EICMA 6 nouvelles Tiger 800 de la même veine et dans le même esprit.
    J’attend toujours une Street Tracker, nom déposé y’a un bail, ben non ça sera du réchauffé pour new commers, tant pis pour les autres. Triumph c’est l’histoire de la bécane, son creuset et son origine avant que les japs ne bouleversent tout, il faut aussi prendre des risques pour vendre et pour plaire car tout est là, plaire au plus grand nombre, jongler avec historique et prix de revient, faire fabriquer ailleurs pour les marges obligées ; les motards, en grande majorité ne sont pas idiots, ils s’offrent les meules au meilleur rapport qualité-prix, un MT07 par exemple, les motards roulent aussi pour le fun et d’autres historiques apprends-le ! KTM sort une Superduke sur des œufs, prévu 3000 , 7000 sont demandées et ça continue. Montre-nous Triumph que tu as les couilles ….. des couilles à la hauteur de ton histoire. Qu’après Speed et Street de folie, voir Adventure, tu es encore présent dans nos cœurs pour le grand saut, celui qui ne rentre pas dans tes calculs, cette si jouissive prise de risques que l’humain prend, à ta place ! Chiche!

  8. Bien résumé Denis. Triumph veut devenir un grand constructeur à l’égal des japonais. Mais j’ai comme l’impression qu’elle y perdra son âme, voire plus à terme. Le proprio de Triumph doit être content d’avoir maintenant un retour sur ses gros investissements consentis pour relancer la marque: dommage que cette politique d’une gamme généraliste se fasse au détriment d’un grain de folie que l’on pouvait espérer sur un modèle (un street tracker que j’attends, comme Denis). Même si ça n’engendre pas un volume de vente suffisant pour amortir (quoique..) la solidité financière de la marque le permettrait aisément. Sans compter que ça contribuerait à entretenir dans l’esprit de beaucoup, le mythe, l’histoire de la marque. What else ?

  9. J’ai oublié ça : dites les gars qui intervenaient sur le forum, vous avez les deux mains dans le plâtre ?

  10. Méa culpa, en allant chercher ce matin une paire de plaquettes, le concessionnaire me laisse entendre en discutant qu’après les Classics et Tiger 800 revues pour 2015, une quinzaine de nouveautés pourraient voir le jour en 2016,2017, si y’a pas une Bonneville vraiment améliorée dans le lot j’y comprend rien. Une chtite Bonnie moins lourde, pas plus de cm2,mais un peu moins grasse, avec de bons freins et des suspatts corrects. Je demande pas la lune !

  11. Oups !!! 2016, 2017 ? Why not. En attendant, je commanderai bien une MULE ou une MECATWIN : =). Ah, y a pas l’Euromillion ce soir ??

  12. ou bien une Thunderbird Sport, mais un roadster, pas un custom, avec le 1700 de la Storm?

Répondre