Royal Enfield Continental GT 535 EFI

Royal Enfield Continental GT 535 EFI

5 8182

Présentée en 2012 au Salon Intermot de Cologne, la Royal Enfield Continental GT 535 EFI est toujours proposée avec son tarif de lancement plus qu’attractif de 6385 euros. Elle est arrivée en concession en octobre 2013, disponible dans son unique coloris rouge avec une garantie pièces et main d’oeuvre de 2 ans.

Cette moto mélange avec bonheur la vague actuelle néo-rétro et la vision de la moto simple et facile produite par Royal Enfield en Inde, tout en se pliant aux nouvelles exigences du permis A2 européen… J’en viendrai presque à regretter de ne pas passer le permis en ce moment pour rêver de cette Continental GT comme première bécane…

la Continental GT est donc équipée d’un monocylindre simple et efficace refroidi par air, que vous aurez le loisir de démarrez avec un kick si le coeur vous en dit, et qui vous fournira des performances tout à fait raisonnables dans la grande majorité des situations. Avec une vitesse maximale de 150 à 160 km/h compteur, il y a de toute façon déjà assez pour perdre des points.

Selle mono, rétroviseurs en embout de demi-guidons, couleur rouge et quelques pièces adaptables de qualité (freinage Brembo, suspension Paioli), voici le parfait café-racer pour débuter la moto, ou juste pour se faire plaisir.

Présentation par Royal Enfield

La Continental GT est inspiré des café des années 1960 dans sa forme et dans sa simplicité, elle capture le sentiment de liberté, de plaisir et de réactivité. L’utilisation de l’artisanat traditionnel et de la technologie moderne donne l’équilibre parfait entre le pilote, la machine et le terrain. C’est la plus légère, la plus rapide, la plus puissant Royal Enfield en production. Le cœur de la Continental GT est son mono-cylindre refroidi par air de 535cc ré-usiné, avec un ECU « re-mapped » pour délivrer punch et réactivité qui sont si essentielle au café racer.

Royal Enfield a aussi travaillé en étroite collaboration avec Harris Performance sur le châssis pour créer le nouveau cadre double berceau de la continental GT. Associé à une nouvelle fourche de 41 mm et de doubles amortisseurs arrières à gaz « Paioli », le châssis réagit naturellement et instantanément aux demandes du pilote.Les pneus « Pirelli Sport Demon » et les freins « Brembo » contribuent à cette excellente prise en main.

Galerie

Caractéristiques Techniques

Moteur

  • Type : Monocylindre 4 temps, refroidissement par air, bougie d’allumage, 2 soupapes en tête
  • Cylindrée : 535 cm3
  • Alésage / course : 87 x 90 mm
  • Taux de compression : 8,5 : 1
  • Puissance max : 21,4 Kw (29,1 bhp) à 5100 tr/min
  • Couple max : 44 Nm à 4000 tr/min
  • Alimentation : Injection électronique
  • Allumage : Boîtier d’allumage électronique numérique
  • Démarrage : Electrique ou par kick

Transmission

  • Primaire : Chaîne type Duplex & Pignon
  • Finale : Chaîne
  • Embrayage : A disques multiples dans un bain d’huile
  • Boîte : 5 rapports

Châssis

  • Cadre : Tubulaire, double cadre en berceau
  • Suspension avant : télescopique hydraulique de 41 mm de diamètre, course de 110 mm
  • Suspension arrière : bras oscillant (Swingarm) avec 2 amortisseurs à gaz Paioli ajustables en précharge, course de 80 mm
  • Freins avant : frein à disque Brembo à étriers 2 pistons, 300 mm de diamètre
  • Frein arrière : frein à disque Brembo à étriers simple piston, 240 mm de diamètre
  • Pneu avant : 100/90 – 18, 56H Pirelli Sport Demon
  • Pneu arrière : 130/90 – 18, 56H Pirelli Sport Demon

Dimensions et capacités

  • Longueur : 2060 mm
  • Largeur de guidon : 750 mm (sans rétroviseurs)
  • Hauteur : 1070 mm (sans rétroviseurs)
  • Empattement : 1360 mm
  • Garde au sol : 140 mm
  • Hauteur de selle : 800 mm
  • Capacité du réservoir : 13.5 Litres
  • Poids net : 184 Kilos

Vidéo officielle de lancement et présentation

5 COMMENTAIRES

  1. désolé mais a part le nom je ne vois pas ce qu’elle a de Royal Enfield ,comme dans la pub ce n’est qu’une utopie , et le rêve c’est ce qui reste quand tout s’efface !

  2. Les Royal Enfield sont des vieilles motos « modernisées ».
    La Continental GT reçoit , elle, un nouveau cadre double berceau « comme avant »…
    Bien sur, freins Brembo et injection pour être dans les normes actuelles, c’est obligatoire.
    Quelques touches de modernité (compteur, CT,…)
    Mais coté bloc moteur, etc…ça reste une Enfield; qui a continué à évoluer (doucement…) avec son temps…
    Les Royal Enfield et Continental GT sont les plus authentiques néo-rétro actuels…et les moins chers….
    Voyez à quel prix Yamaha propose son « ancienne » nouvelle SR400…et ne parlons pas des autres Bonneville; Kawa W800 et autres CB 1100…

  3. Cher « steeves » et les autres,
    Que tous les petits puristes de l « anglaise-ancienne-de-1950-à-1980-exclusivement-le reste-c’est-pas-des-authentiques » se (re)plongent dans l’histoire de l’industrie de la motocyclette européenne au coeur des années 70…

    Finalement c’est comme une bicyclette, si elle n’avance pas, elle tombe.

    Peu importe l ancienneté , la flaque d’huile sous la moto, ces pu**** de carbu ou l’injection (obligatoire) chacun ses gouts .

  4. Je suis tout aussi nostalgique que certains quant au modèle et au millésime mais pour en avoir essayer plusieurs version en Inde, celle-ci offre tout les avantages de la modernité en respectant ce qui a aussi fait son succès et sa notoriété.
    Les marques légendes évoluent aussi avec leur temps …

Répondre