Bonneville t120 de 2016

Tous les modèles depuis Hinckley, commentés par leurs propriétaires.

Modérateur : factory

jyerre
A poil !
A poil !
Messages : 9
Inscription : 10/août/20 - 18:40
Moto : BMW R1150 GSA

Re: Bonneville t120 de 2016

Message par jyerre » 18/févr./22 - 02:17

Je reviens sur ce fil, après achat en août 2021 d'un T120 Black modèle 2022.

Je me façonne Bonnie à ma main. Certains hurleront au crime baise-majestée. La thaïlandaise n'a bientôt plus la gueule d'une anglaise.

NB : J'essaye de transformer la Bonnie en GT. Pas en café-racer.
Ce n'est pas gagné.
Quand on revient de la GSA 1150 équipée d'une selle confort de Top Sellerie, de son originelle grande bulle protectrice, d'amortisseurs EMC absorbant les cassis et autres nids de poules, ornières et cailloux, d'une autonomie de 450 km, d'optique dont les H4 Rallye 100W ne faisait pas fondre les composants, de pneux et jantes Tubeless, d'un cardan qui fuyait mais qui faisait le job jusqu'à asser à 90.000km... Hum ! Là, il y a plus rien de tout ça...

Erreur de casting ? Peut-être pas.
La Bonnie est plus adaptée à mes 68 ans, même si moins adaptée à mon gabarit.
Les derniers temps le voisin m'aidait à relever la teutone.
Pourtant, pour le moment, Bonnie est moins adaptée à mes ambitions de long cours, plus adaptée in fine à mes envies de la re-designer. Créer ? Ne soyons pas prétentieux, bricoler plutôt...

Je trouve, par rapport à mon Roadster R1050 ou GSA 1150 : plus léger jusqu'à un peu pacotille, chip. J'espère que le cadre est plus solide que les tôles alu des garde-boue.
Plus léger et plus facile à béquiller, plus facile à enjamber. Plus facile à ranger dans un coin de maison.
Un plus joli bruit, et même avec les pots d'origine.
Esthétique moins starwardz que les dernière GS, mais ambitions moins baladeuses semble-t-il. Pour le moment.

Bref je l'équipe. Va-t-on oublier que c'est une Bonnie ? Possible ! Je crois qu'il faudra juger sur au moins une année d'usage et au moins 16.000 km, la révision...
De toute façon je vais dépasser le prix d'une béhême avec option. Bien sûr le breksit n'y est pas pour rien même si les douanes n'on pas les mêmes règles pour les motos débarquées d'Asie.

Bonnie n'aura rien du café racer ni d'une sauvage BAAK : Je l'ai dit, certains vont hurler au sacrilège.

- J'ai renoncé :
- À la courroie.
- À un tender de chaine incompatible avec la béquille centrale.
- À la fabrication d'un réservoir moins indigent qui permette de faire 300 km avant la réserve. On rajoutera un jerricane.
- À toute cosmétique autre qu'utilitaire. Même au bouchon d'essence qui ne tombe pas du réservoir quand on ouvre.
- Aux rétros bout de guidon qui permettrait de mieux voir derrière.
- Aux divers enjoliveurs chromés ou mat.
- À la clef unique si on ajoute un U, des antivols de casque et des valises de 2x30 ou 2x40 L.

J'ai :
- Monté une béquille centrale ne serait-ce que pour graisser la chaine ou faire la vérif des liquides.
- Inventé un système pour positionner un GPS Zumo sans avoir une verrue déportée au guidon.
- Changé les amortisseurs (EMC comme sur ma GSA) pour éviter de limiter ses étapes à 250 km.
- Changé la selle (Burton pour rester So British même si le dessous de selle est à vomir).
- Monté un saute-vent pas trop petit (Dart classic ou plus enveloppant).
- Monté une bagagerie (Hepco & Becker difficile à adapter sans chignoler mais...) digne de ce nom pour deux personnes qui veulent traverser l'Europe. Ruser pour ajouter un porte-bagage sans jeter la poignée passager qu'on a bêtement rajoutée et qui est d'ailleurs diffilement compatible avec la poignée Triumph.
- Trouvé la place pour rajouter deux gilets jaunes, un kit crevaison, un aspi-venin (guêpes), du collyre, des pansements...
- Changé l'éclairage indigent du grand phare prétentieux finalement.
- Rajouté des bavettes à l'avant et à l'arrière pour rouler dignement sous et sur la pluie.

Je compte dans un avenir immédiat (mars) :
- Transformer ou changer ses jantes en tubeless (Kineo, Alpina ou Bartubeless) pour pouvoir crever sans assistance et sans trop risquer de quitter la route en grand fracas.
- M'habituer à tomber les pots saucissons pour tendre la chaine et se fabriquer des clefs à œillet ouverts par meuleuse dans ce même but.
- Éventuellement changer les-dits pots, non pas pour la sonorité mais pour l'accès au réglage de chaine (Zard).

J'ai touchée ma bécane en août. J'attends toujours mes crash-bars (arrivés fin novembre en concession), mon kit alarme, je bricole encore des déports de repose-pieds passagers, mon système d'éclairage (phares additionnels LedPerf).

En six mois, j'aurais peut-être fait 3000 km.
C'est vrai que c'est automne/hiver j'ai bricolé à l'abri avec une santé peu facile...
Sur les BMW, les grandes années je faisais 20.000 km, et l'hiver, justement, j'allais manger une omelette au col de Vars malgré les plaques de neige qui crissaient dessous.

Un gros plus chez Triumph : le concessionnaire de La Bégude (30) derrière d'Avignon. Ça me change du BMW Avignon ou Marseille, et même de celui de Nimes : Sympa, compétant (semble-t-il) et arrangeant... Mais au prix Triumph du neuf.

Quand j'aurais tout fini, je rajouterai des photos bien qu'ici, j'ai un souci pour les héberger...

Répondre