Julien Welsch, Ride me Up saison 2

Julien Welsch, Ride me Up saison 2

0 423

Plusieurs actualités pour Julien Welsch qui est sur tous les fronts au guidon de sa Triumph. Entre sa série de vido Ride me Up dans laquelle il nous fait découvrir la vie se Stunter pro côté backstage façon télé réalité, la compétition et différentes réalisations promotionnelles, l’actu est chargée !

Ride me Up saison 2

La double victoire à Andorre

Je me suis rendu à Andorre pour une compétition ou plus de 50 pilotes de France, Espagne, Suisse, Italie étaient attendus. J’ai attaqué le contest avec un run catastrophique suite au choix d’un pneu arrière beaucoup trop neuf… Je sais, dans le stunt, on fait l’inverse de tous les sports moto ! Il y a un autre aspect technique à prendre en compte, la compétition se passe dans une station de ski, donc en altitude et les motos tournent mal, les freins fonctionnent moins bien, et nous nous essoufflons plus rapidement ! Je finis donc 4em des qualifications (ils gardent les 15 premiers du classement pour la demi-finale), alors que je m’attendais à une 10–12ème place. Je change de pneu pour être plus performant le lendemain.

En attendant il y a 2 petites compétitions annexes qui sont organisées : le sickest trick (simplement la meilleur figure) et le plus grand nombre de tour sur la roue arrière en 30s. Je sors un tricks exclusif pour le premier petit contest et fini premier. Ca me motive pour la suite des évènements.

Le lendemain, après une bonne nuit de repos, j’attaque la demi finale avec beaucoup plus de réussite, tout en gardant quelques réserves pour la finale, le pneu va beaucoup mieux et je m’habitue au manque de couple de la moto par rapport à d’habitude. Je prends la 3em place, et me place idéalement pour la finale car ils ne gardent que les 5 premiers du classement. Je suis dans le top 3, et je deviens un “chasseur” et non le chassé. C’est une position plus agréable, car plutôt que d’assurer pour conserver sa place il faut tout donner pour remonter.Il y a donc beaucoup moins de pression à gérer. Nous partons toujours dans le sens inverse du classement pour les phases finales, c’est donc le 5em du classement qui commence son run, puis le 4em… Je fait LE run que j’avais travaillé depuis 3 semaines à la maison. Précision, dynamisme, rythme, diversité, réussite, tout est passé comme je le souhaitai, et impose un excellent run. Très bonne opération, car il reste encore les 2 premiers pilotes qui me suivent ! Il est évident que la pression est palpable, car ils partent tous les deux tendus, dans leurs runs, et viennent tous les 2 à chuter. Je m’impose donc pour la 3em compétition consécutive. Je suis super content de ce bon résultat une nouvelle fois, j’ai toujours adopté une attitude positive pendant tout le week-end malgré mon run de qualification catastrophique, et c’est une réelle évolution par rapport à l’année dernière. Je reste concentré sur l’objectif finale, garde ma concentration, et ressent une fois plus le travail bénéfique que l’on fait avec sebastien, mon coach. Comme quoi, allez courir, s’entrainer dur, faire des pompes, abdos et “en baver” ça paye toujours un jour !
Je souhaite vivement remercier tous mes sponsors pour leur aide précieuse et importante, Icon, Kutvek, Gloryfy, Ipone, Chiky, qui font bien évidemment parti intégrante de ce bon résultat, ainsi que sebastien fauque pour ma préparation physique.

Prochaine compétition, fin juillet en Angleterre. Je repars donc plein de motivation à l’entrainement pour avoir le meilleur résultat possible et continuer cette bonne série.

Des articles dans la presse spécialisée

Après la vidéo de la séance de stunt offroad dans les bois qui a fait le buzz sur internet, les articles se multiplient dans la presse spécialisée sur notre stunter préféré. Morceaux choisis…

AUCUN COMMENTAIRE

Répondre