The Bonnie Project par Triumph Grenoble

The Bonnie Project par Triumph Grenoble

the_bonnie_project_01

Voici la préparation made in Grenoble par le concessionnaire Triumph local. Il s’agit d’une Bonneville renommée pour l’occasion « The Bonnie Project ».

Le projet a été initié en septembre 2012 dans le cadre du concours de préparations concessionnaires sur le thème « Bonneville Lac Salé ». Suite à quelques difficultés rencontrées  au sein de l’entreprise, le projet est mis en stand by puis redémarre en janvier 2013 avec l’aide de quelques clients motivés (Pascal, Eric, Serge, Max)

Et en avril 2013 l’équipe voit le bout du tunnel avec le magnifique résultat que vous pouvez découvrir ci dessous.

Photos par Charlotte Alibert

Informations techniques

Base bonneville 2008 (injection).

Moteur : suppression du radiateur d’huile, l’huile circule dans les berceaux, suppression de la boite à air, filtres BMC, boitier Power Commander, tubes échappement ARROW, silencieux MECATWIN.

Roues diamètre 18, jante type Akron profil H, seurat 3, pneus Dunlop K81 TT100, disque av Mécatwin, étrier six pistons, disque arr NG.

Tête de fourche artisanal en alu, phare de Street Triple, guidon Tomaselli, leviers Beringer, compteur Daytona.

Moyeux avant, arrière, tés de fourche, tube de fourche, cadre, carters thermolaqués par Décapcolor st martin d’heres 38.

Sangle de réservoir artisanale fabriquée par Pascal, selle de chez Galli Moto en alu, commandes reculées LSL, rétroviseur BIHR, support neiman LSL.

Fournisseurs : DECAP COLOR ST MARTIN D HERES, BIHR, LSL, TOMASELLI, MECATWIN, SEURAT 3, BMC, BERINGER, ARROW, MANULI ST EGREVE, PEINTURE METAMORPHOSE

Concession Triumph Grenoble

LE POLE MOTO

175 cours de la Libération

38100 GRENOBLE

http://www.triumph-grenoble.com/

ARTICLES SIMILAIRES

14 COMMENTAIRES

  1. tres belle preparation ,mais comme tous les preparateurs ,aucune retouche au bloc moteur ,par exemple ,meulage de ailettes ou des carters  ,domage ,ça pourrait faire des merveilles !

  2. Le montage des accessoires semble propre. La silhouette reste harmonieuse. Je suis moins fan de la couleur des filtres à air, mais c’est une affaire de goût. Par contre, je m’interroge sur le bien-fondé d’un étrier 6 pistons sur un simple disque, et sur la suppression du radiateur d’huile. Ouam, Denis GAILLARD, un avis ?

  3. Faire circuler l’huile dans le cadre plutôt qu’au travers d’un radia, je dis gros boulot d’épuration, quant au rabotage des ailettes, ça n’irait pas dans le sens d’un meilleur refroidissement moteur tant l’huile dans les tubes doit bien chauffer. En tous cas beau boulot, pas trop avalanche de pièces after. Vive Bonnie!!!

  4. OK pour tous ces blablas, mais c’est quand que Triumph nous donne des nouvelles fraiches de la Street Tracker ? Elle doit être finalisée à présent, doit même rouler quelque part, j’espère qu’ils ne se sont pas trompé dans leurs calculs et leur productivité, les prépas sur base Bonnie ou Thrux de par le monde ont du les guider, peut-être les influencer, j’ai hâte de la voir et comme nous tous… j’attends.C’est mal barré pour le nom choisi et déposé fin 2012, Street Tracker, déjà j’aime pas, je sais je suis un raleur mais quand même, tu réponds à la question de ta brêle en énonçant  Bonnie, Thrux, Tiger ou Speed, l’imaginaire se colle illico à l’objet, surtout avec le passé de la marque et au même titre qu’HD avec ses Sporsts, Dyna ou Electra.
    Tant de noms illustres de lieux, de noms et de circuits prestigieux laissent le choix d’un patronyme marquant pour Triumph, pourquoi un site français important ne lancerait-il pas un forum vers l’Angleterre pour prendre part au choix du nom de cette future merveille, ce serait une première! J’arrête, c’est déjà bouclé et on ne m’a pas attendu j’en conviens, tant pis….. n’empêche! Y’en avait plein. Des qui restent. En mémoire. A+

  5. Le travail parait à l’œil, simple. C’est forcément gage de consensus. Pour autant, respect pour le boulot fourni. Il y a beaucoup plus de taff sur cette moto que ce que laisse paraitre de prime abord les clichés.
    C’est donc mon premier sentiment : respect pour ce qui a été fait.
    Ensuite, le radia. L’antipollution n’est plus sur cette machine. Cela avait tendance à faire un poil plus chauffer les meules, rien de méchant, un poil. D’ailleurs, ce moulin chauffe peu. Le radia était là, un peu, pour rassurer tout le monde et faire de l’utilisateur urbain, un utilisateur rassuré. L’huile va donc se promener dans les tubes. l’idée n’est pas nouvelle, mais reste marginale, j’aime bien. La surface de refroidissement est petite mais devrait suffire à faire son office. Ajoutons que le rendement du bloc est digne d’un V8 yankee des années 60 : 61 poneys pour 900 cc, le rapport chevaux/litre est assez merdique, ça tourne pas vite et ça compresse pas non plus de folie. Tout cela participe à la faible chauffe du moulin.
    J’ajoute que je suis d’accord avec la remarque de Mister Gaillard sur le rabotage des ailettes. Outre un concept très subjectif sur la beauté de la chose, elles participent fortement au refroidissement du bloc. Ailettes en moins et plus de radia, on atteindrait tout de même de sacrée limites.
    La ou je trouve le truc plus interloquant c’est qu’il n’ y a pas -logiquement- de pompe retour sur cette moto. J’aimerai bien avoir un avis à ce sujet, la contenance d’huile a du être augmentée afin d’être certain d’alimenter en permanence la pompe et éviter un bien bête désamorçage, je pense, mais quid du retour parfait dans les carters ?
     
    Et dernière petite chose, Street Tracker, ça fera Tracker, je vois pas bien ou est le souci, surtout que le blaze est assez évocateur, justement.

  6. Denis, Ouam, j’étais sûr d’avoir vos réactions. Et j’apprécie, car j’apprends quelque chose à chaque fois. Ok, ce moteur n’a pas un rendement de folie, mais je reste sceptique sur la capacité de refroidisseur d’huile d’un tube acier par rapport à un radiateur. Quant au nom Tracker, si l’engin ressemble à celui de Mécatwin d’y il a quelques années, why not !!  Allez, roulez, il fait faire beau ce week-end; je sors le speed à phares ronds.

  7. DOM d’Ivry, regarde le nombre de meules quatre cylindres old school qui fonctionnent très bien sans radia ;-)

  8. Ouam, c’est noté. Encore que ces 4 cylindres refroidis par air sont conçus sans radia. dès l’origine. Bon, je suppose que Triumph Grenoble a cogité là-dessus. @+

  9. Sinon, Dom d’Ivry, ta loute ne s’appellerait pas Martine par zazard ?
    Je sais question perso toussa, mais bon hein.

  10. Bien vu, ouam !!  C’est exact. J’en conclu que nous aurions des connaissances communes, inspecteur ? En attendant, je cogite, je cogite… @+

  11. super belle bien bosser JF de triumph gre 
    Signé triumph Be1 racing cabossée………A+

Répondre