mes premiers 2500 km avec la Tiger 800 XC...

Tous les modèles depuis Hinckley, commentés par leurs propriétaires.

Modérateur : factory

Répondre
Avatar de l’utilisateur
grandbill
A poil !
A poil !
Messages : 1
Inscription : 1/mai/12 - 21:25
Moto : Tiger 800 XC
Localisation : Lille

mes premiers 2500 km avec la Tiger 800 XC...

Message par grandbill » 1/mai/12 - 21:29

Prise en main de la 800 tiger XC :love:
Le choix
Habitué des trails (125XLS, 600XLR, 600LC4,1000Vtrom) et ayant fait beaucoup de chemins et raids avec les 2 premières, je cherchais a retrouver plus de polyvalence après la Vstrom. Le comportement moteur que j'affectionne est plutôt typé mono : rugueux, avec du couple et sans besoin de grimper les tours pour rouler. Et puis, ma Strom prenait de l'age et je commençais à penser la changer sans trop savoir quoi prendre . Je ne suis définitivement pas à l'aise avec plus de 2 pistons, et je voulais retrouver le feeling Trail . A cette époque, j'ai pu essayer un 3 pattes sur une Street-triple (675), et j'ai été très agréablement surpris par la disponibilité du moteur, son absence de vibration, pour un 600 multi-pattes s'entend, avec des hauts régimes « pousse eu crime » mais plaisants. Pour le reste, c'est une moto de petits avec des suspensions d'acier et avec laquelle j'aurais eu du mal à faire plus de 50 km...
Lorsque j'ai vu la Tiger800 XC dans les catalogues, et sur le net, j'ai naturellement cherché à l'essayer. On y retrouve un poids contenu, du débattement de suspension, de la hauteur de selle et une cylindrée qui me paraissait raisonnable. L'essai fut fait sur les Tiger STD et l'XC. La standard ne m'a pas convaincu, sèche, basse, un comportement sur mauvais revêtement étrange (instable?) ;par contre sur la XC j'ai retrouvé mes repères et sensations, une bonne position, une protection correcte, un freinage adapté et comportement moteur sympathique. Le choix fut rapidement fait ! Pour avoir lu les essais et forums sur les concurrentes, 800 GS, 650 Vstrom , 690 KTM, chacune présentait des défauts qui ont fait qu'après cet essai je n'avais plus envie d'en faire d'autre : j’avais trouvé la mienne !
Le modèle devait être équipé de quelques options : poignée chauffantes (sympa dans le Nooord..), bulle haute (quand on fait 2 mètres...) et l'alarme qui faisait partie du pack promo de fin d'année et devenait quasi gratuite.

Livraison
Pour acheter , j'ai cherché un magasin qui me reprenne la Vstrom correctement et fasse une offre d'ensemble intéressante. J'ai trouvé un super concessionnaire (Triumph-center 62 à Bruay la Buissière) qui a pris son temps pour présenter la moto, les accessoires possible, les possibilités de financement et les services du magasin, en avant vente. L’affaire fut faite.
Pour la livraison, ce fut théâtral: la moto était sous bâche bleue Triumph , avec une affiche à mon nom. D'un seul coup on ressent l'importance du moment. S'en suit la découverte de l'engin, et l'explication complète du fonctionnement ,puis les formalités (le tout en plus de 2 heures).
Enfin, je monte sur la bête !

Premiers km
Noter que ces premiers km sont entachés du contraste avec la Vstrom : je ramène un trail routier au twin rugueux de 50000 km, et repars avec un trois pattes sur échasses et en rodage (max 4500t/mn).

Bruay et ses alentours sont plutôt urbains. Le moteur est doux et permet de décoller sans caler, le frein progressif et 1 doigt suffit à planter l'avant si on le veut , l'embrayage s'apprivoise facilement. « Tiens, les rétros sont un peu étroits, je vois mes coudes ».
Sortis des villages, un peu de départementale avec courbes serrées et petites cotes . Même en rodage, cela roule bien dans tous les cas. Il faut seulement faire un peu attention à ne pas descendre trop bas en régime : le moteur ne cogne pas, et il faut rester vigilant pour ne pas le charger. Les 50 premiers km sont faits sans autres contraintes que de surveiller le régime moteur, mais 4500 t/mn donnent déjà environ 110 km/h ; on ne se traîne pas. Un petit bout d'autoroute avec une circulation encombrée mais stable vers 100-110 km/h permet de voir qu'elle croise bien à cette allure, n'est pas trop sensible aux souffle des camions que l'on double. La bulle haute me protège assez bien , avec beaucoup moins de turbulences au niveau du casque qu'avec le Vstrom (pourtant équipée d'une bulle Givi haute +18cm...).
Ah Oui! le passage à proximité d'une carrière, qui crée une route glaiseuse à souhait, m'a rappelé que les pneus d'origine n'avaient pas de crampons ! Sensation d'être assis sur une savonnette et 2 pieds au sol obligatoires. Cela réveille ! Et au passage, merci à la douceur et progressivité du moteur et au poids contenu de la bête. « Il aurait été dommage de la casser avant les 50 km, sur chute tout seul comme un grand... »
Les poignées chauffantes sont efficaces (<5°C dehors) et suffisantes en position 1, l'éclairage très performant(il fait nuit), le confort surprenant en positif. La selle paraît mince et ferme par rapport à la Vstrom, (selle confort) mais après 2 heures de route, aucune fourmi dans les jambes, ni douleur de coccyx ; pourtant je suis grand et d'un certain poids (2m/100kg). Seule ombre au tableau, :dans les encombrements urbains, la poignée d'embrayage était mal positionnée par rapport à ma morphologie, sa manipulation est devenue très douloureuse à la limite du supportable. Un arrêt rapide et la trousse à outils ont résolu le problème.
Les premiers 100 km ont été enchanteurs et, comble d'attention, le lendemain de la livraison le concessionnaire m'a appelé pour savoir si tout s'était bien passé, si j'étais satisfait et si je n'avais pas de questions : sympathique !

Rodage → 900km
Courant décembre, ce fut une alternance de trajets courts en trajet travail (environ 15km de petite route , dont 2km de pavés défoncés du Paris-Roubaix ) et de balades de 1 à 3 heures car il fallait vite faire cette révision .
Le démarrage est facile, le bruit doux et discret. Les suspensions s'assouplissent et deviennent moins sèches. Le freinage est constant, facilement dosable et sans surprise, un freinage de trail parfait. L'éclairage confirme son efficacité avec les 2 optiques en permanence. Les poignées chauffantes sont bien utiles en cette saison, avec parfois des variations de chaleur « Tiens! Il faudra que j'en parle à la révision... ». Une sortie de 3 heures sous la pluie, la grêle puis la neige, puis la pluie, puis... a permis de confirmer que la bulle protège bien, que le freinage est très progressif sur revêtement glissant sans déclencher l'ABS, et que la moto ne craint pas l'eau...
Le comportement moteur est agréable, je cherche parfois une 7e. Coté partie cycle, il faut que je m’habitue à la légèreté et maniabilité d'ensemble par rapport à la Vstrom. Sur le papier, il n'y a que 20 kg d'écart, mais au niveau sensations c'est 50. Au guidon, on passe du croiseur à la vedette : la XC va où on veut qu'elle aille, ce n'est pas elle qui vous guide. J'ai parfois fait des écarts dû au manque habitude de ce phénomène car on peut changer d'angle en courbe alors que la Vstrom était stable sur SA trajectoire à elle.
La consommation a varié entre 5,4 l et 6 l sur cette période. Le maxi correspondant à de courts trajets par temps froids, autrement on tourne vers 5,5-5,7 l. Pas de consommation d'huile, qui est facile à contrôler par le regard.
Les poignées chauffantes sont tombées en panne. Un mail au magasin pour prévenir qu’il y aura cela lors de la révision, et le mécano me rappelle dans la journée pour aider au diagnostic : plusieurs manipulations et le fusible est changé, cela fonctionne. Bien le SAV !! Plus tard, elle retomberont en panne, défaut sur les poignées qui seront changées à la révision. Les variation de températures que je ressentais venaient de court circuits entre les 2 enroulements de résistances.
L'alarme , elle, m'a posé quelques soucis. Par défaut, elle se connecte automatiquement au bout de 45s, en mode antidémarrage seul. Mais la mienne se connectait en mode tous capteurs et maxi de sensibilité: le fait de poser les gants sur la selle et cela hurlait... agaçant non ? J'ai tenté de refaire la configuration par défaut et la sensibilité à la clef de contact en partant de la notice. C'est fastidieux et a été sans succès. J'ai laissé un mail au fabriquant de l'alarme (Datatool) pour aide, je n'ai même pas eu de réponse. Pour finir, j'ai trouvé le moyen de la museler avec la télécommande et j'ai averti le magasin pour qu'il prévoie de traiter cela en plus de la révision. Un retour du mécano laissait entrevoir un changement de l'alarme sous garantie si le problème était insoluble.

Après 900 km, à la conduite on sent une partie cycle rigide, un peu typée enduro. On est assis au dessus de la moto, pas dedans comme sur la Vstrom ou les routières. La moto est maniable et stable. La selle étroite est ferme mais confortable pour des étapes allant jusqu'à l'autonomie (300 km), il n'est point besoin de s'arrêter pour dégourdir les grandes jambes et on pourrait aller plus loin encore. Je trouve la position de conduite un peu sur l'avant, dû certainement à ma taille et j'envisage des rehausses de guidon. Il n'y a quasiment pas de vibrations moteur, ni des pneus (trails routier), que ce soit dans les cale pieds ou le guidon. La protection est bonne jusque 130-140km/h (toujours limité par le rodage) et un test en baissant un peu la bulle pour déplacer les turbulences n'apporte rien. Dans tous les cas, ces turbulences sont très acceptables et je ne sors plus les bouchons d'oreille pour les longs trajets.
Coté pratique, j'ai remis un top case Kappa 36 litres, qui me permet de balader le pantalon pluie, quelques bricoles (jusqu'à un PC en sac à dos) et d'y mettre casque et gants à l'arrêt. J'ai repris le support d'origine monté sur la vstrom et l’ai adapté sur un kit de support top case Shad qui semble le moins coûteux de tous . Le logement sous la selle permet de placer un grand U autour de la trousse à outil fournie d'origine (bien!) mais rien de plus.

Révision à 900 km
Rendez-vous pris rapidement pour réaliser l'entretien prévu. Rien de spécial n'est détecté. Les poignées sont changées et l'alarme reprogrammée, quel bonheur !

900 → 2500 km
Avec la pratique par tous les temps, j’éprouve le besoin d'équiper la moto de quelques options :
un élargisseur de support de plaque minéralogique (Touratech). Le support d'origine ne bloque pas du tout l'eau de la roue arrière et elle revient jusque dans le dos, sauf si elle est arrêtée par un top case dont ce n'est pas la vocation. Il est bien adapté et facile à poser avec toutefois besoin d'un peu d'astuce pour les entretoises. Il est très efficace et esthétique une fois posé.
Une rehausse de guidon de 20mm (Touratech), pour améliorer la position de conduite tout en évitant de modifier les gaines et câbles. En conjuguant avec un repositionnement du guidon, c'est efficace et je suis assis quasi droit.
Des chaussettes néoprène sur les tubes de fourche (Touratech), pour protéger les tubes plongeurs inversés des graviers et autres agressions. Sur ce type de fourches, les rayures ou les joints endommagés, et c'est l'huile de fourche par terre, voire sur les freins. Dans le temps on mettait des soufflets pour protéger les tubes.
Une rallonge de rétroviseur coté gauche (Louis), pas encore posée.

Le rodage se poursuit, mais dès que j'ai pu aller jusque 6000 t/mn, la conduite est devenue quasi normale y compris sur l'autoroute. Le moteur reste doux et sans vibrations mais sur les régimes élevés, il est plus présent et il ravale assez bruyamment lorsque l'on coupe les gaz (Bon, ce n'est quand même pas un mono en Super-trap....). Le comportement est linéaire. Le moteur accepte d'enrouler et repartir dès 2000 t/mn en 6e, en douceur et sans cogner et a des reprises efficaces sur les intermédiaires avec des montées en régime assez vives mais sans surprise. Il est très efficace pour l’utilisation trail et s'affirme en action. Plus tard, vers 8000 t/mn, il y a une petite cassure dans le comportement et une arrivée de chevaux (et de décibels) assez sensible. Cela pourra plaire aux pro du roadster, mais ce n'est pas ce que l'on attend d'un trail. Toutefois je ne suis pas à 8000 t/mn au quotidien et cela peut être utile en cas d'urgence....
Concernant l'utilisation trail, justement, je n'ai pas pu essayer de piste ni chemin pour l'instant, la météo ne s'accorde pas avec les pneus d'origines et les terrains glaiseux de notre région. Par contre, je prends régulièrement des portions de routes en pavés des plus défoncés et lustrés. Les suspensions réagissent bien, le guidage est franc. La remontée au milieu de la route bombée est parfois délicate sur le mouillé, plutôt lié au pneus. Les freins réagissent bien et l'ABS ne pose pas problème sur ces pavés ( je ne l'ai jamais désactivé ). Un claquement se fait entendre lorsque je force un peu l'allure, qui, après investigations, vient de la béquille qui est secouée par les chocs de cette route, dont les dénivelés font quand même 15 cm de profondeur. J'envisage de mettre un second ressort, ou le remplacer par un plus dur. Coté béquille toujours, le câble du contacteur me paraît exposé aux branches ou touffes si l'on sort des chemins, il fait une belle boucle horizontale sous le cadre. Je vais regarder pour le protéger ou le fixer en plusieurs points.

Après 2500 km...
Je suis enchanté par cette moto. Elle répond à mon attente, s’accommode bien de grands gabarits, est aussi agréable en trajets quotidiens qu’en balade de plusieurs centaines de kilomètres, laissant entrevoir de bonnes possibilités de raids (j'ai fais un voyage au Maroc en 600 XLR , et j'ai une certaine idée de ce qui est agréable et utile en raid. Là j'ai tout...).C'est un vrai Trail, dans l'esprit d'origine « je passe partout, tous les jours » avec les évolutions technologiques et obligations actuelles. La moto est confortable, efficace et avec une paire freins/moteur qui ne surprendra pas en situation délicate. Le top case chargé ne modifie pas le comportement de la moto. La consommation donne des extrêmes de 5,4 à 6,2l, le pire étant sur courts trajets. Les pneus se sont placés, et accrochent mieux qu'au début, sur route s'entend. Ce que j'avais pris pour de l'instabilité lors des premiers kilomètres, a totalement disparu. A cela s'ajoute que les quelques déboires avec les accessoires ont été facilement pris en charge et réglés par un concessionnaire efficace et sympathique (encore merci à lui) .

Le tableau est presque idyllique : j'ai trouvé MA moto.

Les plus
confort
tenue de route, vrai trail
moteur
éclairage
consommation

les moins
pas de warning
béquille (ressort et câble exposé)
moteur présent à partir de 6000 t/mn
pas possibilité pour l'instant de traverser l’Europe avec..... :o(

Pour la suite, je pense remplacer les pneus, quand ils seront usés, par des modèles crantés, pour évaluer les possibilités en piste. Et pour plus de sécurité en circuit urbain, essayer les ampoules Philips City-vision , sensées donner un halo orange aux phares, qui distingue une moto d'autre chose dans les rétroviseurs des voitures. À suivre.....

bonne route à tous !
GBill
-------------
125 XLS, XLR, 600LC4, 1000VSTROM, TIGER800XC

Avatar de l’utilisateur
Le Coyote
Cador
Cador
Messages : 9975
Inscription : 12/avr./08 - 17:11
Moto : Tank à peau de bête
Localisation : Vikingland

Re: mes premiers 2500 km avec la Tiger 80 XC...

Message par Le Coyote » 1/mai/12 - 22:34

Pas la peine de tout lire, l'essentiel est là :
grandbill a écrit : Et pour plus de sécurité en circuit urbain, essayer les ampoules Philips City-vision , sensées donner un halo orange aux phares
Image

mike3146
A poil !
A poil !
Messages : 3
Inscription : 21/mai/12 - 16:55
Moto : Tiger 800 ABS

Re: mes premiers 2500 km avec la Tiger 80 XC...

Message par mike3146 » 21/mai/12 - 17:18

Merci de tes impressions mais pourquoi dis tu pas possible de traverser l'Europe ? est ce la configuration XC,ou le type de pneus ??
Nous envisageons mon fils et moi d'aller a Istanboul,moi avec mon Tiger lui en Sprint ST d'ou ma question.
merci

Avatar de l’utilisateur
Le Coyote
Cador
Cador
Messages : 9975
Inscription : 12/avr./08 - 17:11
Moto : Tank à peau de bête
Localisation : Vikingland

Re: mes premiers 2500 km avec la Tiger 80 XC...

Message par Le Coyote » 21/mai/12 - 23:12

mike3146 a écrit :aller a Istanboul
Si tu suis les panneaux, t'es pas arrivé :hihi:
Image

mike3146
A poil !
A poil !
Messages : 3
Inscription : 21/mai/12 - 16:55
Moto : Tiger 800 ABS

Re: mes premiers 2500 km avec la Tiger 800 XC...

Message par mike3146 » 24/mai/12 - 10:36

Il y a deux types d'utilisateur de motos le motards qui savent lire une carte et le autres de juin a fin aout sans pluie et sans vents

Avatar de l’utilisateur
Le Coyote
Cador
Cador
Messages : 9975
Inscription : 12/avr./08 - 17:11
Moto : Tank à peau de bête
Localisation : Vikingland

Re: mes premiers 2500 km avec la Tiger 800 XC...

Message par Le Coyote » 24/mai/12 - 12:46

... et ceux qui savent écrire.
Image

Avatar de l’utilisateur
The Great Frog
Modo, c'est bien comme boulot ?
Modo, c'est bien comme boulot ?
Messages : 3302
Inscription : 10/mai/10 - 12:44
Moto : T100 Bonnie & Clyde
Localisation : Lille (F) - Tournai (B)
Contact :

Re: mes premiers 2500 km avec la Tiger 800 XC...

Message par The Great Frog » 24/mai/12 - 12:52

Le Coyote sur ce coup-là : je suis d'accord avec lui ! :>


Mike, lire une carte je dis pas que tu y arriveras pas mais si t'essaye le GPS en effet tu seras pas rendu ! :-9
"Celui qui passe la nuit dans la mare se réveille cousin des grenouilles" — Proverbe berbère
"Quand le coassement des grenouilles prend fin, on n'en apprécie que mieux le silence." — Proverbe indien

Avatar de l’utilisateur
YOPSOLO
J'vais tous les pourrir !!!
J'vais tous les pourrir !!!
Messages : 5012
Inscription : 10/févr./07 - 12:17
Moto : En panne pardi ...
Localisation : Vendée

Re: mes premiers 2500 km avec la Tiger 800 XC...

Message par YOPSOLO » 24/mai/12 - 13:30

"Sans vents", ça veut qu'ils puent de la gueule :?:
Il existe une différence entre connaitre le chemin et, arpenter le chemin ...
Que l'astuce soit avec vous.

Répondre